Detec'tKap Code

Amélioration de l’acceptabilité vaccinale

Depuis la loi du 30 décembre 2017, 11 vaccins sont désormais obligatoires en France contre 3 auparavant. Cette mesure fait notamment suite aux recommandations issues de la concertation citoyenne de 2016[1] dit « rapport Fischer » ayant pour objectif d’améliorer la couverture vaccinale en France et d’enrayer la propagation de certaines maladies infectieuses, comme la rougeole.

Pourquoi est-il important d’améliorer l’acceptabilité vaccinale?

Malgré d’importantes disparités selon les vaccins, cette loi s’inscrit également dans un contexte de défiance globale à la vaccination. En effet, si 91,2% des français étaient favorables à la vaccination en 2000, ils ne sont plus que 77,7% en 2017[2]

C’est dans ce contexte que Kap Code a participé à la table ronde sur la vaccination des Ateliers de Giens 2018, au côté de 25 spécialistes afin d’identifier des actions concrètes visant à améliorer l’acceptabilité vaccinale.

Vaccin Kap Code améliorer acceptabilité

Quelles ont été les mesures proposées au cours des Ateliers de Giens 2018?

Suite à cette table ronde, les parties prenantes ont rédigé et publié un article scientifique[3] détaillant les différentes mesures à considérer pour améliorer l’acceptabilité vaccinale.

Schéma améliorer vaccination Ateliers Giens

Voici un résumé des actions proposées :

Mise en place d’un système d’information pour la vaccination : Afin de permettre, dans le respect des données personnelles, un accès à une information scientifiquement validée pour tous les citoyens (patients comme professionnels de santé).

Surveillance des échanges sur Internet et les réseaux sociaux : Ces échanges sont une source de données de vie réelle en santé qui pourraient être utilisés comme un outil complémentaire dans la veille vaccinale.

Communication à travers les réseaux sociaux : Afin de contrer la propagande anti-vaccinale sur les réseaux sociaux.

Développement de la recherche en sciences humaines & sociales interventionnelle : De façon préliminaire aux campagnes de vaccination afin d’en évaluer le niveau d’acceptabilité.

Simplification du parcours vaccinal et multiplication des opportunités de vaccination : Mise à disposition de stocks de vaccins disponibles chez le médecin ou dans les pharmacies hospitalières, mise à profit des visites à domicile en suites de couche ou encore la mise en place de la vaccination à l’école.

Renforcer la formation des professionnels de santé : Les recommandations évoquent la formation initiale, mais également la formation continue, et ce pour l’ensemble des professionnels de santé impliqués dans le processus de la vaccination.

Formation lors du parcours scolaire : Pour améliorer la compréhension des enjeux concernant la vaccination dès le plus jeune âge.

Utilisation de l’entretien motivationnel en intervention éducative : Une méthode qui a été testée dans des maternités au Québec avec des résultats satisfaisants[4].

Création d’initiatives locales : à l’image de l’évènement « Immuniser Lyon » qui avait pour but de faciliter l’accès à la vaccination et d’inviter à la réflexion autour de ce sujet.

Amélioration de l’approvisionnement et communication de la valeur des vaccins : Tenter de fluidifier les processus pour arriver à une adéquation entre la demande et l’offre vaccinale, mais aussi maximiser la transparence dans la communication avec le grand public.

Quel a été le rôle de Kap Code?

Notre apport à ce travail collectif a notamment porté sur la surveillance des échanges sur internet et les réseaux sociaux. Pierre angulaire de notre activité, l’analyse de ces données est effectuée par Kap Code grâce à l’outil Detec’t que nous avons développé. Vous pouvez retrouver ci-contre une analyse de données sur les réseaux sociaux concernant la vaccination.

Les échanges entre internautes présentent l’avantage d’être des données de vie réelle, générées spontanément et réduisant le biais induit par le rapport particulier entre professionnels de santé et patients. Elles peuvent donc être une plus-value intéressante en complément des méthodes d’analyse traditionnelles.

Si vous souhaitez en savoir plus concernant les initiatives proposées au cours des ateliers de Giens, nous vous invitons à découvrir l’ensemble de la publication. Si vous souhaitez en apprendre plus sur Detec’t, nous vous invitons à visiter notre site internet ou bien à nous contacter directement via hello@kapcode.fr.

– [1]Fischer A. (dir.). Rapport sur la vaccination. Comité d’orientation de la concertation citoyenne sur la vaccination. Paris : ministère des Affaires sociales et de la Santé ; 2016 : 502 p. En ligne : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/164000753.pdf
– [2]Vaccination info services.fr (2019). Données du baromètre de la santé. Repéré à : https://professionnels.vaccination-info-service.fr/Aspects-sociologiques/Perception-et-adhesion-a-la-vaccination/Perception-et-adhesion-a-la-vaccination-en-France
– [3] Dutilleul, A., Morel, J., Shilte, C., Launay, O., Autran, B., Béhier, J. M., … & Dufour, V. (2019). Comment améliorer l’acceptabilité vaccinale (évaluation, pharmacovigilance, communication, santé publique, obligation vaccinale, peurs et croyances). Thérapie, 74(1), 119-129.
– [4]Ministère de la santé du Québec. EMMIE. Programme entretien motivationnel en maternité pour l’immunisation des enfants; 2018 [Accessed 19 november 2018] http://www.msss.gouv.qc.ca/professionnels/vaccination/ programme-d-entretien-motivationnel-en-maternite-pourl-immunisation-des-enfants-emmie/a-propos/
Juliette Olivier

Author Juliette Olivier

More posts by Juliette Olivier

Leave a Reply