Asthme : 35% des témoignages sur les réseaux sociaux concernent le partage d’expérience sur la pathologie

Asthme et sport
Asthme et sport
Sur les réseaux sociaux, les patients asthmatiques partagent leurs expériences sur la crise d'asthme entre autres en milieu scolaire ou en pratiquant du sport et sur une peur de la pathologie.

L’asthme peut être définie telle une maladie chronique respiratoire. Il s’agit d’une inflammation des bronches se caractérisant par la toux, l’essoufflement, la gêne respiratoire ou encore une combinaison de ces manifestations. En tant que maladie chronique, elle s’étale dans le temps et évolue tout en impactant la vie quotidienne des patients. En effet, l’effort physique est le principal élément impacté dans la vie des patients souffrant d’asthme. Toutefois, les activités physiques voire sportives ne semblent pas être totalement à proscrire de leur vie.

L’asthme sur les réseaux sociaux

Les communautés présentes sur les plateformes d’échanges sont d’autant plus importantes pour les patients à la recherche d’aide, de conseils ou tout simplement d’une oreille attentive. Ces derniers y partagent leurs expériences, s’exprimant spontanément sur leur santé et tout ce qui l’entoure.

Sur les 2 dernières années plus de 6 000 patients souffrant d’asthme ainsi que leurs proches ont échangés sur les réseaux sociaux. La Covid-19 fut un sujet important sur cette période, retrouvés dans 21,2% des témoignages analysés. Les questionnements abordaient l’impact que ce virus peut avoir sur l’asthme, ou la difficulté à porter le masque pour les asthmatiques. De plus, 9,9% des témoignages semblent évoquées la peur de la crise d’asthme. Non pas seulement vis-à-vis de la Covid-19, mais aussi suite à crise de panique, d’une angoisse ou encore suite à la pratique du sport.

La pratique du sport  

Notre analyse des témoignages a mis en lumière un certain questionnement par les patients vis-à-vis de la pratique du sport. Retrouvé parmi les facteurs déclencheurs d’une crise d’asthme[1], l’exercice physique est parfois mis à l’écart dans leur vie quotidienne.

Un constat observé dans des témoignages de patients à propos de la pratique du sport. L’exploration de ces témoignages permettent de catégoriser les patients asthmatiques selon deux profils ceux pratiquant une activité physique régulière et ceux n’en pratiquant pas.  Ces derniers semblent se confronter au regard d’autrui sur les manifestations de l’asthme à l’effort (essoufflement, difficulté à respirer, respiration forte …) créant un impact psychologique fort. Certains sont conscients de l’intérêt à pratiquer un sport mais se restreignent par peur du regard des autres. En effet, la pratique du sport est recommandée aux asthmatiques car il permet de développer leur capacité pulmonaire et de renforcer leurs muscles respiratoires, comme le diaphragme[2]. Évidemment des précautions sont à prendre pour éviter l’asthme d’effort.

Le deuxième type de profil de patients sont conscient des bénéfices du sport sur leur asthme. Les patients disent se sentir libéré par la pratique d’une activité physique, ils partagent leurs expériences sur les réseaux sociaux et expliquent l’amélioration de leur qualité de vie (moins de gêne respiratoire ou de crise d’asthme …). Sur les réseaux sociaux, les internautes semblent favoriser des sports tels que la course, le vélo, la musculation et parfois la natation. Ils expliquent que cela leur permet de mieux gérer leur asthme, permettant parfois d’éviter des crises d’asthme, un passage aux urgences ou encore l’utilisation de médicament.

La maladie de l’asthme apparaît comme néfaste pour l’estime de soi de certains internautes et la difficulté à pratiquer un sport se révèlent être un handicap au quotidien. En effet, les patients asthmatiques ne pratiquant pas d’activité physique, ne semblent pas réussir à se projeter sur une amélioration des symptômes au long terme. Par contre, les patients pratiquant le sport témoignent de l’amélioration de la gestion de la pathologie au fil du temps. La pratique du sport est recommandée par les médecins mais une éducation thérapeutique concernant certain sport serait nécessaire. Pour contrôler au mieux son asthme mais aussi dépasser la peur du regard des autres.

La maladie de l’asthme apparaît comme néfaste pour l’estime de soi de certains internautes et la difficulté à pratiquer un sport se révèlent être un handicap au quotidien. En effet, les patients asthmatiques ne pratiquant pas d’activité physique, ne semblent pas réussir à se projeter sur une amélioration des symptômes au long terme. Par contre, les patients pratiquant le sport témoignent de l’amélioration de la gestion de la pathologie au fil du temps. La pratique du sport est recommandée par les médecins mais une éducation thérapeutique concernant certain sport serait nécessaire. Pour contrôler au mieux son asthme mais aussi dépasser la peur du regard des autres.

Sources

[1]https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/asthme

[2] https://www.vidal.fr/maladies/voies-respiratoires/asthme/sport.html

Partager cet article

Dans la même catégorie

Derniers articles

Suivez-nous

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir toute notre actualité.

Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.
Retour haut de page